Céleri et carotte, de l’estomac 
à votre peau

Céleri et carotte, de l’estomac 
à votre peau

 

Le céleri (Apium graveolens L.), tout comme la carotte fait partie de la famille des apiacées (ou ombellifères). Il possède également plusieurs noms communs dont celui d’ache des marais, ache odorante, ache puante, persil des marais, persil odorant et céleri d’Italie. Originaire de l’Inde, on le distille par entraînement à la vapeur d’eau les graines (semences) de la plante afin d’obtenir une huile essentielle jaune clair, aromatique et épicée.

 

 

 

 

Composée majoritairement de monoterpènes (limonène 55% -80%), de sesquiterpènes (béta-sélinène et alpha-sélinène entre 10% et 40%) et finalement de phlatides (buthyl-phtalide de 5 à 15%), ses propriétés seront principalement d’agir sur le système digestif. Elle est considérée comme tonique digestif, apéritive, eupeptique, carminative et cholagogue. Le céleri lutte contre la mauvaise haleine, il ouvre l’appétit et accélère la digestion lente. Il faut absolument penser à lui dans les cas de troubles rénaux, cystite et insuffisance rénale. 

En second rôle, l’huile est hypercalmante et donc favorise le sommeil et calme l’hypertension. Vous êtes anxieux, et vous avez l’estomac noué? Pourquoi ne pas essayer le céleri

La dernière de ses forces, mais non la moindre se perçoit à l’œil nu. Eh oui, elle agit directement sur les indésirables taches pigmentaires, ce qu’on appelle aussi les taches de vieillesse. Attention. L’huile essentielle de céleri produite à partir de la plante entière (feuillages, tiges et racine) se veut photosensibilisante. Évitez donc toute application avant une exposition au soleil. Pensez à l’ajouter à votre crème de nuit avant le coucher. Les effets photosensibilisants seront expirés au matin et elle aura fait son œuvre sur les intruses.

Elle est toutefois interdite chez la femme enceinte ainsi que chez les enfants de moins de 6 ans. 

L’huile essentielle de carotte (Daucus carota var sativa) porte également ses bienfaits tant à l’externe qu’à l’interne. Elle a un effet régénérant. On l’obtient par distillation à la vapeur d’eau des semences de la plante. Le nom «Daucus» vient du grec «Daio» qui signifie transmettre de la chaleur. Certaines variétés proviennent de l’Inde ou encore de la France. L’aspect de l’essence est de couleur clair à ambré et son odeur est plus douce que celle du céleri et fraîche en même temps. Elle se compose majoritairement de monoterpènes, de monoterpènols, de sesquiterpènes et surtout de sesquiterpénols (le daucol et carotol 50%), dont l’huile essentielle de carotte a une quasi-exclusivité dans le règne végétal.

Sa première qualité est, tout comme pour le céleri, d’agir sur le système digestif. Elle régénère le foie; on l’utilise pour pallier à la paresse ou la surcharge de cet organe et même après une hépatite ou une intoxication grave de cet organe et les petites
insuffisances rénales.

Elle draine les reins et revitalise les couches profondes de la peau. 

De concert avec l’huile essentielle de céleri (Apium graveolens), elle double d’ardeur pour atténuer les taches de vieillesse. Elle est astringente et fait un remarquable travail sur les peaux matures, l’eczéma, les furoncles et la couperose.

Contrairement à l’huile essentielle de céleri, elle est à considérer dans les cas d’hypotension. Mixer les deux huiles fera en sorte de maintenir un équilibre au niveau de la
tension artérielle.

L’huile essentielle de carotte n’a aucune contre-indication connue aux doses physiologiques.

Une recherche scientifique a démontré son action antibactérienne sur Helicobacter pylori, responsable des ulcères d’estomac. D’autres études ont mis en évidence son action hypocholestorélémisantes et son effet stimulant sur la thyroïde.

Après un temps des Fêtes bien arrosé et débordant de plats savoureux, mais surtout copieux, je suis persuadée que votre foie vous supplie de faire une petite cure de détoxification. Laissez-vous tenter!

Foie, détoxification hépatique (D.Baudoux):
HE Céleri : 1 ml
HE Carotte : 0.5 ml
HE Lentisque pistachier : 0.5 ml
HE Lédon du Groënland : 0.5 ml
HE Menthe poivrée : 2.5 ml
2 gouttes, 2 fois par jour dans une cuillère à café d’huile d’olive.

Taches de vieillesse ou pigmentaires (D.Baudoux):
HE Céleri : 2 gouttes
HE Petit grain bigarade 1 goutte
HE Carotte : 1 goutte
HV Rose musquée : 2 gouttes
Appliquez 2 gouttes de ce mélange matin et soir directement sur les taches jusqu’à amélioration franche.

Eczéma sec (Guy Roulier):
HE Basilic, Carotte et Lavande vraie
Dilution à 5 ou 10 % du mélange d’HE dans de l’huile de Rose musquée
En applications locales.

 

Mélanie Routhier est aromathérapeute, mdiplômée de l’Institut d’Aromathérapie Scientifique et propriétaire de
«Camomille & Cie» située à St-Côme mdans la belle région de Lanaudière. 
(450) 883-2157 
camomilleetcie@hotmail.com
Consultation privée et produits disponibles. Sur rendez-vous seulement

Bibliographie
NICOLE, Maurice. Introduction à l’aromathérapie scientifique, une prodigieuse thérapie à découvrir, Institut d’Aromathérapie Scientifique, version revue et corrigée, 2009.

NICOLE, Maurice, Monographie des huiles essentielles, Institut d’Aromathérapie Scientifique, 2008.
BAUDOUX, Dominique, L’aromathérapie se soigner par les huiles essentielles,
Nouvelle édition, Collection Douce alternative,  Éditions Amyris, 2008
FRANCHOMME, Pierre., JOLLOIS, Roger et PÉNOËL, Daniel.
L’aromathérapie exactement, Édition Roger Jollois, 2001

Site internet : http://www.hunzaroma.com/bulletin/daucus-carota-carotte-bien-plus-qu-un-simple-legume.htm